Feeds:
Articles
Commentaires

Dans son livre « The Entrepreneurial State », dont j’ai déjà parlé ici, Mariana Mazzucato affirme qu’Apple n’aurait pas pu exister sans l’aide gouvernementale.

Apple est souvent considérée comme un « poster child » du capitalisme, démarée à partir de rien dans un garage et se réinventant grâce à des designs uniques et ses innovations de manière à révolutionner le monde de l’électronique.

Est-ce qu’Apple aurait pu avoir autant de succès sans aide de l’État?

Lire la suite »

Dans un livre dont je vous parlerai davantage dans un billet futur (The Entrepreneurial State de Mariana Mazzucato), l’auteure affirme que les entreprises pharmaceutiques investissent de moins en moins en recherche et développement (R&D) et profitent de plus en plus de recherches financées par l’État.

L’auteur pense que comme l’État ne touche pas de recettes reliées directement aux fruits de ces recherches, les pharmaceutiques agissent tels des « passagers clandestins » (ou free riders), qui s’enrichissent sur le dos des contribuables. Cette idée est souvent reprise par d’autres intervenants et par les journalistes qui recueillent leurs propos.

Lire la suite »

Depuis 1950, le prix réel (ajusté pour l’inflation) d’une automobile a chuté d’environ 50%, celui des vêtements de 75% et celui des électro-ménagers de 90%. Par contre, les prix réels des services tels que l’éducation et les soins de santé ont été multipliés par 5 depuis 1950! Comment cela est-il possible?

Eric Helland et Alex Tabarrok ont récemment publié une étude tentant de répondre à cette question. Selon eux, la réponse est un phénomène appelé « effet Baumol », nommé après l’économiste William Baumol.

Lire la suite »

« Temp: How American Work, American Business, and the American Dream Became Temporary », par Louis Hyman.

Dans ce livre, Louis Hyman, un historien de l’Université Cornell, relate l’histoire détaillée (et longue) du management américain, lequel a résulté, depuis les années 1950s, à une utilisation fortement accrue du travail temporaire. Selon l’auteur, environ le tiers des emplois sont temporaires aux États-Unis.

Lire la suite »

À la même époque il y a quatre ans, Justin Trudeau était troisième dans les intentions de vote et les Canadiens s’apprêtaient à élire Thomas Mulcair comme premier ministre, alors que bon nombre de gens en avaient assez de Stephen Harper.

Ce fut tout un revirement de situation lorsque Trudeau remporta l’élection. S’en est suivi une période de lune de miel avec la population et les médias internationaux. Le retour d’un Libéral progressiste au pouvoir signifiait plus d’attention portée à la protection de l’environnement et à la lutte aux changements climatiques, moins d’austérité, plus de redistribution fiscale, plus de financement à la culture, plus d’implication dans les institutions internationales et surtout, un premier ministre plus jeune, plus dynamique et avec plus d’entregens que Stephen Harper. Trudeau amenait un vent de multi-latéralisme dans un monde de plus en plus fermé et protectionniste.

Suite à son élection, on aurait pu croire que Justin Trudeau allait s’installer au pouvoir pour trois mandats. Mais à l’aube de l’élection 2019, rien n’est moins sûr…

Lire la suite »



Ce livre est une collection d’essais de plusieurs auteurs (17) tentant de déterminer si les États-Unis pourraient un jour devenir un régime autoritaire, voire une dictature. Chaque essai adopte une perspective différente, autrement l’ouvrage aurait été répétitif. Cet ouvrage est bien entendu motivé par l’accession à la présidence de Donald Trump, lequel a eu des agissements qui laissent perplexes et font craindre le pire.

Lire la suite »

 

 

Bien des gens boudent les grandes entreprises et favorisent les petites entreprises locales pour ce qui est de leurs achats. Il n’y a rien de mal à cela, mais il y a tout de même quelques éléments à considérer avant d’adopter un tel comportement.

Lire la suite »