Feeds:
Articles
Commentaires

“American Nations: A History of the Eleven Rival Regional Cultures of North America”, par Colin Woodard.

Les États-Unis ne forment pas une nation uniforme, cela n’est un secret pour personne. Mais selon Colin Woodward, le pays est beaucoup plus diversifié qu’on ne le croit en général. Les États-Unis constituent en fait une fédération comprenant onze nations distinctes. L’analyse de ces nations permet de beaucoup mieux comprendre le paysage politique Nord-Américain.

 

Les colonies originelles furent peuplées de gens provenant de diverses régions des îles Britanniques, de France, des Pays-Bas, d’Espagne et de l’Allemagne, ayant des caractéristiques ethnographiques forts différentes ainsi que des valeurs tout aussi différentes. Ces différences marquées sont encore visibles aujourd’hui…

Lire la suite »


En 1970, les banques irlandaises ont été en grève pendant 6 mois. Nous aurions pu nous attendre à ce que cela cause une catastrophe économique, mais pourtant, le PIB du pays a semblé très bien aller durant cette période. Plusieurs intervenants à tendance gauchiste utilisent cet exemple pour démontrer que les banques sont en fait inutiles. Est-ce que cet épisode saugrenu prouve que nous n’avons pas vraiment besoin des banques?

Lire la suite »




Lorsqu’on entend parler de privatisations d’entreprises d’état, c’est souvent pour nous parler de celles qui tournent mal et ne livrent pas les bienfaits escomptés. Cependant, ces cas sont-ils généralisables?

Je suis récemment tombé sur une étude intéressante publiée par la Banque Mondiale en 2004 et rédigée par Sunita Kikeri et John Nellis. Ce rapport, intitulé « An Assessment of Privatization », constitue en fait une sorte de méta-analyse d’une panoplie d’études (74) ayant analysé les impacts des privatisations d’entreprises d’état à travers le monde.

Lire la suite »

hlm1Dans son excellent livre “The Welfare of Nations”, dont je vous parlerai davantage dans des billets a venir, James Bartholomew dresse un portrait intéressant des conséquences negatives des logements sociaux.

Lire la suite »

Je vous avais bien prévenus dans ce billet!

 

La manière avec laquelle le financement gouvernemental de Bombardier a été structuré l’an dernier avait comme sous-objectif principal de permettre à la famille de garder le contrôle de l’entreprise au détriment des contribuables. La structure de capital actuelle de Bombardier comporte des actions multi-votantes qui donnent le contrôle du conseil d’administration à la famille, ce qui lui permet entre autres de décider des salaires des dirigeants.

 

En investissant directement dans la division C-Series plutôt que dans la corporation, le gouvernement du Québec n’a pas un mot à dire sur les décisions de l’entreprise et sur sa gouvernance malgré une participation d’un milliards de dollars américains faîte au nom des citoyens Québécois. La Caisse de Dépôts a quant à elle investi dans la division Transport, tandis que le gouvernement fédéral a consenti un prêt de $372.5 millions; ces deux financements ne donnent pas de mot à dire sur la gouvernance de la corporation non plus.

Lire la suite »

Auparavant, le Portugal était aux prises avec un grave problème d’héroïne. En 2001, le gouvernement a décriminalisé la possession de drogues; c’est-à-dire de toutes les drogues, incluant l’héroïne. Plusieurs s’attendaient à ce que la consommation de drogues explose et que le Portugal devienne un paradis de la drogue, avec tous les problèmes que cela pourrait apporter.

Lire la suite »

luck1

“Success and Luck: Good Fortune and the Myth of Meritocracy”, par Robert H. Frank.

Qu’est-ce qui explique que certaines personnes aient du succès dans la vie? Ont-ils travaillé plus fort que les autres ou ont-ils simplement été chanceux? Ce livre de Robert Frank tente de nous convaincre que la chance joue un rôle prépondérant dans le succès d’un individu et, par conséquent, sur son statut socio-économique. Selon Frank, pour atteindre les plus hauts échelons de la société, il faut plus que du talent et de l’effort. Il faut aussi une part substantielle de chance.

On pourrait attribuer le succès à trois facteurs : 1) les capacités et talents, 2) l’effort et l’acharnement au travail, 3) la chance.

Lire la suite »