Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for mars 2014

loon

Avec la campagne électorale provinciale qui s’abat au Québec, la question de la souveraineté a refait surface, puisque l’élection d’un Parti Québécois majoritaire ferait augmenter les chances de la tenue d’un troisième référendum. L’un des arguments les plus importants contre la souveraineté est certainement le trou que cela créerait dans le budget du gouvernement Québécois. Présentement, le Québec reçoit environ $16 milliards du Fédéral (argent dépensé au Québec moins argent perçus en taxes au Québec par le Fédéral), dont $9 milliards en paiements de péréquation financés en majeure partie par l’Alberta.

 

En réponse à cet argument, la gauche (par exemple Thomas Mulcair, chef du NPD ici et ici, ou Darwin ici et ici) prétend que le Canada est « victime » de la maladie hollandaise, qui affecte négativement le Québec. On peut résumer cet argument par les trois affirmations suivantes :

 

1)      Les exportations de pétrole des sables bitumineux de l’Ouest Canadien ont engendré une forte appréciation du dollar Canadien.

2)      Cette appréciation du dollar a décimé le secteur manufacturier de l’Est du Canada, surtout du Québec, en minant sa compétitivité sur les marchés internationaux.

3)      Conséquemment, si on inclut les coûts associés à la pollution et l’impact de la devise, le développement du pétrole de l ‘Ouest est une mauvaise chose pour le Québec. La péréquation n’est qu’une compensation partielle de ces effets négatifs.

 

La « maladie hollandaise » se manifeste lorsqu’une augmentation des exportations de ressources naturelles mène à une appréciation de la devise, ce qui résulte en une désindustrialisation du secteur manufacturier. J’ai consulté environ une quinzaine d’études qui ont analysé cette question, à savoir si le Canada souffre du syndrome hollandais; certaines d’entre elles sont listées au bas de cet article. J’ai aussi déniché quelques données intéressantes sur la question. Voici les résultats de mes recherches.

(suite…)

Publicités

Read Full Post »

growth inequality
Une
étude publiée en février 2014 par le FMI (Ostry, Berg, Tsangarides ou OBT 2014) fait jaser depuis quelques semaines puisqu’elle vise à démontrer que les inégalités nettes de revenus ont un effet négatif sur la croissance économique, mais pas la redistribution jusqu’à un certain seuil.

 

Leur hypothèse est que les inégalités élevées engendrent de l’instabilité politique qui nuit au climat d’investissement, et que la précarité des pauvres (mauvaise santé et éducation) les rend  indisponibles comme main d’oeuvre aux entreprises, et les empêche d’obtenir le capital pour démarrer une petite entreprise. Ces effets pervers auraient un impact négatif sur la croissance économique à moyen terme.

  (suite…)

Read Full Post »

Spirit_Level_covers

Le livre The Spirit Level (SL) a été publié en 2009 par les épidémiologistes  Richard G. Wilkinson et Kate Pickett. L’ouvrage a été encensé par la gauche puisqu’il prétend faire la preuve empirique que les inégalités sont corrosives pour la société, causant toutes sortes de problèmes de santé. Le livre a été utilisé pour promouvoir la lutte aux inégalités sociales. Dans la première partie, nous allons explorer la thèse générale du livre, puis dans la deuxième nous allons la réfuter.

  (suite…)

Read Full Post »