Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘privatisation’ Category

Purvin1


Vous l’aurez deviné, le titre de ce billet est sarcastique!

 

Comme mes lecteurs hors-Québec l’ignorent peut-être, au Québec, la vente d’alcool au détail est fortement règlementée et fait l’objet d’un quasi-monopole public. Les entreprises privées ne peuvent vendre que de la bière et des vins de table (sur lesquels le cépage ne doit pas être indiqué). Tout le reste ne peut être vendu que par la Société des Alcools du Québec (SAQ), qui verse un dividende d’environ $1 milliard par année au gouvernement provincial.

 

Ceci dit, le Québec n’est (en théorie) pas (encore) un monde orwellien, où un Big Brother omniscient contrôle nos moindre faits et gestes. Nous avons tout de même un semblant de liberté, nous permettant entre autres de fabriquer notre propre vin. Pour cela, les gens doivent acheter des moûts de raisin et de l’équipement auprès de fournisseurs tels que Purvin, une entreprise qui opère depuis 40 ans.

(suite…)

Read Full Post »

Pauvreté1

Lorsque j’ai démarré ce blogue en 2009, l’un des sujets sur lequel je planifiais m’attarder est la pauvreté. Pourquoi certains pays sont si pauvres alors que d’autres sont relativement riches? J’ai alors publié un série d’articles intitulée « Diagnostic Pauvreté » pour explorer la situation de certains pays qui sont très pauvres (Bangladesh), dont la situation s’est détériorée (Brésil, Argentine, Vénézuela) et dont la situation s’est améliorée suite à des réformes (Chili, Nouvelle-Zélande, Suède, Inde, Rwanda, Pologne, Pérou, Singapour). J’ai aussi étudiés les hypothèses émises sur cette question par certains économistes tels qu’Hernando De Soto, Darren Acemoglu & James Robinson et Erik Reinert. Voici les grandes conclusions que j’ai tirées de mes recherches (vous trouverez les liens vers ces articles au bas du présent billet).

(suite…)

Read Full Post »



Patch_of_the_San_Francisco_Police_Department_Patrol_Special

Pour plusieurs économistes, l’une des justifications de l’existence des gouvernements est la gestion des biens publics. Ces biens sont des choses dont tout le monde bénéficie, mais pour lesquelles il n’est pas possible de facturer les usagers. Plus exactement, pour que l’on considère un bien comme public, il faut 1) qu’on ne puisse empêcher certaines personnes de l’utiliser et 2) que l’utilisation par certains ne réduisent pas la disponibilité du bien aux autres. Les exemples fréquents sont la défense nationale, les phares maritimes, les systèmes de gestion des inondations et l’éclairage des rues. Selon plusieurs, les services policiers entrent dans cette catégorie. Encore une fois, les faits nous démontrent que ce n’est pas le cas…

(suite…)

Read Full Post »

Suisse9

Dans mon article de 2009 intitulé La Guerre et l’Inflation, j’expliquais qu’il y a 2 ingrédients essentiels pour qu’un pays devienne belligérant : 1) la présence d’un gros gouvernement central (puisque c’est le gouvernement central qui contrôle l’armée nationale) et 2) la possibilité de monétiser les dettes de guerre par la création de monnaie. J’ai d’ailleurs approfondi ce point dans mon article intitulé Les Grandes Guerres Collectivistes du 20e Siècle. Finalement, dans mon article Qu’est-ce qu’un pays?, j’expliquais qu’un pays dont la population est composée de plusieurs groupes ethniques est plus enclin à sombrer dans la guerre civile, en raison du caractère ethnocentrique inné de l’être humain. Plus le gouvernement central a de pouvoir, plus le risque de conflit interne est élevé, alors qu’un petit gouvernement décentralisé favorisera l’harmonie et la paix.

Il existe un pays qui démontre bien la véracité des idées susmentionnées : la Suisse!

(suite…)

Read Full Post »

poland-eu-flags

Après 800 ans d’existence en tant que royaume indépendant, la Pologne fut rayée de la carte du monde en 1795, ayant été absorbée par trois puissances voisines, les Prussiens, les Russes et les Austro-Hongrois. Ce n’est qu’en 1918 que la Pologne revit le jour, suite au traité de Versailles ayant suivi la Première Guerre Mondiale. Ingouvernable, la Pologne d’entre les deux guerres sombra dans une dictature et fut de nouveau conquise par l’Allemagne Nazie et l’Union Soviétique en 1939. Environ 5 millions de Polonais périrent durant le conflit, dont plusieurs des citoyens les plus érudits, et Varsovie fut réduite en cendres, tout comme une bonne partie du pays. Cet épisode fut suivi de quatre longues et pénibles décennie de communisme.

 

Quand le communisme s’est effondré en 1989, la Pologne n’avait eu rien pour elle; tout lui était défavorable après deux siècles de tourmente, mais s’en suivi un retournement de situation fort bénéfique. La Pologne a mené sa première élection démocratique en juin 1989, juste avant la chute du mur de Berlin en novembre de cette même année. Le gouvernement entama alors d’imposantes et drastiques réformes.

(suite…)

Read Full Post »

us-health-care-costs

Au cours des dernières décennies, les coûts des soins de santé aux États-Unis ont explosé, augmentant à un rythme nettement supérieur à l’inflation. De nos jours, les États-Unis dépensent le plus en soins de santé en pourcentage de leur PIB et par habitant que n’importe quel autre pays.

 

Cependant, depuis quelques temps, la tendance d’augmentation a commencé à se résorber, si bien que l’an passé, le Congressional Budget Office a significativement réduit ses prévisions quant aux dépenses gouvernementales associées à la santé à travers les programmes Medicare et Medicaid.

 

Quelles sont donc les raisons de ce ralentissement? Serait-ce les effets précoces de la réforme mise en place à travers le Affordable Care Act (aka Obamacare)?

(suite…)

Read Full Post »

Pauline_Petrolia

J’ai récemment reçu un courriel d’un dénommé Serge Charbonneau, rédacteur sur le blogue les7duQuébec.com. Le courriel comprenait sa réaction à l’annonce récente de Pauline Marois concernant l’exploitation du pétrole de l’Île d’Anticosti, ainsi qu’un billet qu’il avait rédigé en février 2011 au sujet de l’entreprise Pétrolia, qui détient les droits d’exploration. Le texte est évidemment d’allégeance socialiste et envoie le lecteur dans une mauvaise direction à plusieurs égards. J’ai donc décidé de rectifier le tir et de lui répondre directement.

 

J’ai recopié son courriel intégralement au bas de ce billet, mais je vous propose de le décortiquer et de lui répondre dans les prochaines lignes. Les phrases en gras/italique sont des extrait de son courriel, lesquels sont suivis de ma réponse à chacun d’eux.

  (suite…)

Read Full Post »

Older Posts »

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 180 autres abonnés