Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘privatisation’ Category




Lorsqu’on entend parler de privatisations d’entreprises d’état, c’est souvent pour nous parler de celles qui tournent mal et ne livrent pas les bienfaits escomptés. Cependant, ces cas sont-ils généralisables?

Je suis récemment tombé sur une étude intéressante publiée par la Banque Mondiale en 2004 et rédigée par Sunita Kikeri et John Nellis. Ce rapport, intitulé « An Assessment of Privatization », constitue en fait une sorte de méta-analyse d’une panoplie d’études (74) ayant analysé les impacts des privatisations d’entreprises d’état à travers le monde.

(suite…)

Publicités

Read Full Post »

hlm1Dans son excellent livre “The Welfare of Nations”, dont je vous parlerai davantage dans des billets a venir, James Bartholomew dresse un portrait intéressant des conséquences negatives des logements sociaux.

(suite…)

Read Full Post »

Je vous avais bien prévenus dans ce billet!

 

La manière avec laquelle le financement gouvernemental de Bombardier a été structuré l’an dernier avait comme sous-objectif principal de permettre à la famille de garder le contrôle de l’entreprise au détriment des contribuables. La structure de capital actuelle de Bombardier comporte des actions multi-votantes qui donnent le contrôle du conseil d’administration à la famille, ce qui lui permet entre autres de décider des salaires des dirigeants.

 

En investissant directement dans la division C-Series plutôt que dans la corporation, le gouvernement du Québec n’a pas un mot à dire sur les décisions de l’entreprise et sur sa gouvernance malgré une participation d’un milliards de dollars américains faîte au nom des citoyens Québécois. La Caisse de Dépôts a quant à elle investi dans la division Transport, tandis que le gouvernement fédéral a consenti un prêt de $372.5 millions; ces deux financements ne donnent pas de mot à dire sur la gouvernance de la corporation non plus.

(suite…)

Read Full Post »


four-accused

 

Dans mon billet sur le livre de Francis Fukuyama sur le déclin politique, j’avais décrit à quel point le patronage mine la gestion gouvernementale et constitue une forme de poison institutionnel. Nous en avons eu un très bon exemple il y a quelques temps grâce à un reportage de l’émission Enquête sur la Société Immobilière du Québec (SIQ) diffusé en novembre 2016.

(suite…)

Read Full Post »

Purvin1


Vous l’aurez deviné, le titre de ce billet est sarcastique!

 

Comme mes lecteurs hors-Québec l’ignorent peut-être, au Québec, la vente d’alcool au détail est fortement règlementée et fait l’objet d’un quasi-monopole public. Les entreprises privées ne peuvent vendre que de la bière et des vins de table (sur lesquels le cépage ne doit pas être indiqué). Tout le reste ne peut être vendu que par la Société des Alcools du Québec (SAQ), qui verse un dividende d’environ $1 milliard par année au gouvernement provincial.

 

Ceci dit, le Québec n’est (en théorie) pas (encore) un monde orwellien, où un Big Brother omniscient contrôle nos moindre faits et gestes. Nous avons tout de même un semblant de liberté, nous permettant entre autres de fabriquer notre propre vin. Pour cela, les gens doivent acheter des moûts de raisin et de l’équipement auprès de fournisseurs tels que Purvin, une entreprise qui opère depuis 40 ans.

(suite…)

Read Full Post »

Pauvreté1

Lorsque j’ai démarré ce blogue en 2009, l’un des sujets sur lequel je planifiais m’attarder est la pauvreté. Pourquoi certains pays sont si pauvres alors que d’autres sont relativement riches? J’ai alors publié un série d’articles intitulée « Diagnostic Pauvreté » pour explorer la situation de certains pays qui sont très pauvres (Bangladesh), dont la situation s’est détériorée (Brésil, Argentine, Vénézuela) et dont la situation s’est améliorée suite à des réformes (Chili, Nouvelle-Zélande, Suède, Inde, Rwanda, Pologne, Pérou, Singapour). J’ai aussi étudiés les hypothèses émises sur cette question par certains économistes tels qu’Hernando De Soto, Darren Acemoglu & James Robinson et Erik Reinert. Voici les grandes conclusions que j’ai tirées de mes recherches (vous trouverez les liens vers ces articles au bas du présent billet).

(suite…)

Read Full Post »



Patch_of_the_San_Francisco_Police_Department_Patrol_Special

Pour plusieurs économistes, l’une des justifications de l’existence des gouvernements est la gestion des biens publics. Ces biens sont des choses dont tout le monde bénéficie, mais pour lesquelles il n’est pas possible de facturer les usagers. Plus exactement, pour que l’on considère un bien comme public, il faut 1) qu’on ne puisse empêcher certaines personnes de l’utiliser et 2) que l’utilisation par certains ne réduisent pas la disponibilité du bien aux autres. Les exemples fréquents sont la défense nationale, les phares maritimes, les systèmes de gestion des inondations et l’éclairage des rues. Selon plusieurs, les services policiers entrent dans cette catégorie. Encore une fois, les faits nous démontrent que ce n’est pas le cas…

(suite…)

Read Full Post »

Older Posts »