Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Recommandations de lectures’ Category

Dans son livre « The Entrepreneurial State », dont j’ai déjà parlé ici, Mariana Mazzucato affirme qu’Apple n’aurait pas pu exister sans l’aide gouvernementale.

Apple est souvent considérée comme un « poster child » du capitalisme, démarée à partir de rien dans un garage et se réinventant grâce à des designs uniques et ses innovations de manière à révolutionner le monde de l’électronique.

Est-ce qu’Apple aurait pu avoir autant de succès sans aide de l’État?

(suite…)

Read Full Post »

Dans un livre dont je vous parlerai davantage dans un billet futur (The Entrepreneurial State de Mariana Mazzucato), l’auteure affirme que les entreprises pharmaceutiques investissent de moins en moins en recherche et développement (R&D) et profitent de plus en plus de recherches financées par l’État.

L’auteur pense que comme l’État ne touche pas de recettes reliées directement aux fruits de ces recherches, les pharmaceutiques agissent tels des « passagers clandestins » (ou free riders), qui s’enrichissent sur le dos des contribuables. Cette idée est souvent reprise par d’autres intervenants et par les journalistes qui recueillent leurs propos.

(suite…)

Read Full Post »

« Temp: How American Work, American Business, and the American Dream Became Temporary », par Louis Hyman.

Dans ce livre, Louis Hyman, un historien de l’Université Cornell, relate l’histoire détaillée (et longue) du management américain, lequel a résulté, depuis les années 1950s, à une utilisation fortement accrue du travail temporaire. Selon l’auteur, environ le tiers des emplois sont temporaires aux États-Unis.

(suite…)

Read Full Post »



Ce livre est une collection d’essais de plusieurs auteurs (17) tentant de déterminer si les États-Unis pourraient un jour devenir un régime autoritaire, voire une dictature. Chaque essai adopte une perspective différente, autrement l’ouvrage aurait été répétitif. Cet ouvrage est bien entendu motivé par l’accession à la présidence de Donald Trump, lequel a eu des agissements qui laissent perplexes et font craindre le pire.

(suite…)

Read Full Post »

 

Durant l’été, j’ai fait la lecture de deux excellents livres portant sur l’industrie musicale: « The Song Machine » et « Rockonomics ». Voici ce que j’en ai retenu.

La machine à hits
L’avènement de la musique pop depuis plusieurs décennies a été possible grâce à l’établissement d’entreprises dont l’objectif est de produire de grandes quantités de chansons à succès.

La première « hit factory » fut T.B » Harms de la Tin Pan Alley à New York dans les années 1920s, menée par Max Dreyfus. Puis, il y eut les producteurs du Brill Building de Broadway, qui composèrent la majorité des hits du milieu des années 1950s jusqu’au début des années 1960s, incluant Jerry Leiber et Mike Stoller (qui créèrent notamment plusieurs hits pour Elvis Priesley) et Aldon Music de Don Kirshner.

(suite…)

Read Full Post »


L’an dernier, alors que la ministre canadienne des affaires étrangères, Chrystia Freeland, était en pleine négociation avec les États-Unis concernant l’ALENA, son homologue Allemand (Heiko Maas) lui donna un livre en cadeau, qui devint l’un de ses favoris. Il s’agit de « The Jungle Grows Back », par Robert Kagan.

Kagan est un historien et commentateur de politique étrangère qui collabore notamment avec le Washington Post et qui a été un conseiller pour plusieurs candidats Républicains à la présidence (dont John McCain), mais qui a supporté Hillary Clinton en 2016.

Selon Kagan, l’ordre mondial actuel, qui a engendré plus de 7 décennies de païx dans le monde (tel que décrit par Steven Pinker), ne fut pas le point culminant inévitable de l’évolution des civilizations humaines. Selon lui, il s’agit plutôt d’un concours de circonstances et les choses auraient pu tourner bien autrement.

(suite…)

Read Full Post »

« The Elusive Quest for Growth », William Easterly, 2001, 291 pages.

Même s’il était employé de la Banque Mondiale lorsqu’il a publié ce livre, cet économiste de Harvard ne se gêne pas pour fustiger les politiques de ce genre d’institution et déplorer leurs erreurs passées. Easterly a d’ailleurs fortement critiqué les Jeffrey Sachs de ce monde (surtout dans d’autres livres intitulés « The Idealist » et « The Tyranny of Experts ».

(suite…)

Read Full Post »

Older Posts »