Feeds:
Articles
Commentaires

Pauline_Petrolia

J’ai récemment reçu un courriel d’un dénommé Serge Charbonneau, rédacteur sur le blogue les7duQuébec.com. Le courriel comprenait sa réaction à l’annonce récente de Pauline Marois concernant l’exploitation du pétrole de l’Île d’Anticosti, ainsi qu’un billet qu’il avait rédigé en février 2011 au sujet de l’entreprise Pétrolia, qui détient les droits d’exploration. Le texte est évidemment d’allégeance socialiste et envoie le lecteur dans une mauvaise direction à plusieurs égards. J’ai donc décidé de rectifier le tir et de lui répondre directement.

 

J’ai recopié son courriel intégralement au bas de ce billet, mais je vous propose de le décortiquer et de lui répondre dans les prochaines lignes. Les phrases en gras/italique sont des extrait de son courriel, lesquels sont suivis de ma réponse à chacun d’eux.

  Lire la suite »

Political_nature

“Our Political Nature: The Evolutionary Origins of What Divides Us”, par Avi Tuschman.

 

Pour cet essai, nous allons définir le « conservatisme » comme étant la droite et le « progressisme » comme étant la gauche, sans égard au niveau d’autoritarisme étatique (nous y reviendrons). Les conservateurs pensent que la pauvreté résulte en quelque sorte d’un manque d’effort et d’initiative de la part des pauvres, alors que les progressistes l’attribuent à la présence d’injustices sociales. Les conservateurs perçoivent la nature humaine comme étant plus compétitive, alors que les progressistes la voient comme étant plus coopérative. Les conservateurs perçoivent le monde comme étant plus dangereux et en dégradation, mais juste, alors que les progressistes pensent que le monde est injuste. Les conservateurs valorisent la responsabilité individuelle, les progressistes la solidarité collective.

 

Selon l’anthropologue Avi Tuschman, les trois principaux facteurs différentiateurs entre la gauche et la droite sont :

 

1)            La tolérance des inégalités.

2)            Le tribalisme (ethnocentrisme).

3)            La perception de la nature humaine (compétitive vs coopérative).

 

Dans cette perspective, les libertariens sont quelque part au centre, étant très à droite sur le point 1), très à gauche quant au point 2), et partagés au niveau du point 3).

  Lire la suite »

productivity

L’école des Hautes Études Commerciales (HEC) a récemment publié son rapport sur la productivité au Québec. Le premier constat qui en émane est que le Québec dispose d’un niveau de vie inférieur à la moyenne des pays développés (graphique 1) et des autres provinces canadiennes (graphique 2). Pour ce faire, ils utilisent le PIB par habitant comme mesure de niveau de vie, ce qui est évidemment contestable car cette mesure est loin d’être parfaite, mais elle demeure néanmoins la plus fiable dont nous disposons présentement.

 HEC_PIB_capita HEC_PIB_capita_provinces

 

 

 

Les auteurs de l’étude mette cette lacune sur le dos d’une productivité plus faible. Contrairement à ce que Lucien Bouchard affirmait il y a quelques années, cette productivité plus faible ne découle pas vraiment d’une ardeur au travail moindre de la part des Québécois, lui qui mentionnait bêtement que les Québécois "ne travaillent pas assez" (ici). En fait, ce constat est bon en comparaison aux autres provinces, mais pas en comparaison aux autres pays développés.

  Lire la suite »

 Stephen Harper

J’ai récemment visionné un documentaire diffusé sur les ondes de RDI (Radio-Canada) préparé entre autres par le journaliste Raymond St-Pierre (aka Harry Potter en plus vieux) intitulé « Le Canada de Harper ». Comme le titre le laisse deviner, ce reportage se veut une sorte de bilan de l’influence qu’a eue Stephen Harper sur le Canada depuis son élection en 2008.

 

J’ai été fort déçu par le contenu du reportage, qui ressemble davantage à de la propagande et à du vulgaire salissage qu’à un examen objectif des faits. J’ai donc décidé de vous présenter ma propre version du bilan de Stephen Harper.

 

Ceci dit, lors de l’élection fédérale de 2012, j’avais recommandé de voter pour le Parti Conservateur (voir ceci et ceci). Était-ce parce que j’aime Stephen Harper et ses idées? Non! En fait je les déteste. Était-ce parce que je suis conservateur? Non plus. Je suis libertarien. En fait, je préférais ce parti parce que c’était à mon avis le « moins pire » et celui qui était le moins susceptible de faire des conneries. J’avais aussi l’appréhension qu’il réduise la taille du gouvernement fédéral et diminue le fardeau fiscal des contribuables.

  Lire la suite »

Voilà maintenant plus de trois ans que l’austérité européenne s’est mise en marche. Le débat fait toujours rage, mais nous commençons tout de même à disposer de données intéressantes quant aux impacts de ce qui a été  fait. Cependant, nous sommes inondés de mythes et d’informations mal interprétées ou incomplètes, ce qui ne permet pas d’analyser objectivement la situation. Je vous propose ici d’explorer les données et de débusquer certains de ces mythes.

 

Commençons tout d’abord par situer le problème. La justification primaire de l’austérité est, en théorie, que certains pays ont des niveaux d’endettement et de déficits gouvernementaux qui sont insoutenables, ce qui nécessite une réduction de déficit.

 

En observant le déficit fiscal total de 2009, qui est la pire année, on constate que 11 pays Européens majeurs avaient un déficit de plus de 5%. De ces 11 pays, 8 d’entre eux avaient en 2012 un ratio dette/PIB de plus de 85% (des études récentes considèrent qu’un niveau de 90% et plus est problématique). Ainsi, pour la plupart de ces pays, le rythme de ces déficits est insoutenable à moyen terme puisque ceux-ci se retrouveraient bien en haut de 100% du PIB d’ici quelques années.

Lire la suite »

potash mining

Si je vous parle des principales exportations du Canada, vous me parlerez peut-être de pétrole, de gaz naturel, de fer, d’avions et d’automobiles, mais il ne faut pas oublier la potasse! Ce fertilisant est d’une importance capitale dans la chaîne alimentaire mondiale et le Canada est le plus grand producteur de la planète. La production de cette denrée représente 0.5% du PIB et 1.5% des exportations du Canada (selon Avery Shenfeld, ici).

Potash map

Mais qu’est-ce donc que la potasse? Ce sont des sels minéraux qui contiennent du potassium. Les principaux gisements se sont formés alors que des mers intérieures se sont asséchées. Aux 18e et 19e siècles, on en produisait aussi en brûlant du bois et en récoltant les cendres, surtout pour dénuder la terre de façon à la rendre propice à l’agriculture. De nos jours, la production excède les 30 millions de tonnes par année. Ce nutriment est important en agriculture car il améliore la capacité de rétention d’eau du sol, le rendement, la valeur nutritive, le goût, la couleur, la texture et la résistance aux maladies des récoltes. Les plus grands consommateurs sont la Chine, les États-Unis, le Brésil et l’Inde.

Lire la suite »

 promised-land-poster

Il y a quelques jours, je me suis pris deux comprimés de Gravol et me suis enfin décidé à visionner le film « Promised Land » de Matt Damon, ne serait-ce que d’un point de vue informatif. Ce film relate les négociations entre les habitants d’une petite ville rurale de Pennsylvanie et les représentants d’une grande entreprise de forage de gaz naturel. L’ouvrage colporte un message anti-fracturation, dans la même veine que le film « Gasland », mais avec plus de budget et avec une facture de film Hollywoodien plutôt que documentariste. Le point commun avec « Gasland » est que c’est de la propagande mal ficelée et remplie de faussetés.

Lire la suite »

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 108 followers