Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for mai 2013

ABENOMICS-2-articleInline

 

Depuis que Shinzo Abe a été élu premier ministre du Japon en décembre 2012, il a annoncé un plan d’envergure pour revitaliser l’économie Japonaise. En janvier, il a présenté un plan de relance de 10.3 billions de Yens. Les dépenses de l’État vont augmenter de 2% du PIB, ce qui poussera le déficit à 11.5% du PIB en 2013. Ces dépenses seront éventuellement financées par des hausses de taxes, notamment la taxe de vente qui passera de 5% à 8% en 2014, puis à 10% en 2015.

 

 

 

Il a ensuite remplacé le chef de la banque centrale par Haruhiko Kuroda, à qui il a demandé de viser une inflation de 2% quel qu’en soit le prix; il s’agissait donc d’une carte blanche pour créer de la monnaie. À partir de 2014, la banque centrale va acheter des actifs valant 13 billions de yen par mois. Pour le reste de 2013, elle va poursuivre son programme d’assouplissement quantitatif de 101 billions de yens.

 

  (suite…)

Publicités

Read Full Post »

Selon plusieurs observateurs, le marché immobilier résidentiel canadien serait nettement surévalué et une correction majeure serait imminente, comme celle qu’ont connue les États-Unis en 2008. Le tableau ci-bas provient du magazine The Economist et montre que les prix des maisons canadiennes seraient surévaluées de 73% par rapport aux loyers et de 32% par rapport aux revenus.

Econ_global property prices April 2013

(suite…)

Read Full Post »

En 2010, les économistes Reinhart & Rogoff ont publié une étude portant sur 44 pays pendant une période de 200 ans, démontrant que la croissance économique était négativement corrélée à l’endettement du gouvernement. Leurs résultats montraient qu’au-dessus de 90% dette/PIB, la croissance devient même négative. Cette étude a fait beaucoup de bruit et a même mené à la publication d’un livre, à une série de conférences et à plusieurs débats politiques, notamment aux États-Unis, où le Républicain Paul Ryan aime bien citer R&R pour soutenir une réduction des dépenses du gouvernement.

(suite…)

Read Full Post »

Raceagainstthemachine

“Race Against The Machine: How the Digital Revolution is Accelerating Innovation, Driving Productivity, and Irreversibly Transforming Employment and the Economy”, Erik Brynjolfsson and Andrew McAfee.

 Pour les « stagnationnistes » comme Tyler Cowen, le revenu médian des ménages Américains a cessé de croître en raison d’un ralentissement de l’innovation technologique. Pour Erik Brynjolfsson et Andrew McAfee, les auteurs de « Race Against the Machine », c’est plutôt en raison d’une accélération de l’innovation, à un rythme que bon nombre de travailleurs ne sont pas capable de suivre. Selon l’économiste Jeremy Rifkin, nous serions présentement dans une phase de l’histoire de l’humanité dans laquelle de moins en moins de travailleurs seront nécessaires à la production de biens et services. En fait, la croissance de la productivité aux États-Unis a été de 2.5% en moyenne durant les années 2000s, ce qui est plus élevé que dans les années 1970s, 1980s et même 1990s : rien à voir avec une stagnation de l’innovation. Cependant, les années 2000s furent la première décennies depuis celle de la Grande Dépression où aucune création nette d’emploi ne fut observée.

(suite…)

Read Full Post »

Suite à son accession au pouvoir, l’actuel gouvernement a décrété la fermeture de la centrale nucléaire Gentilly-2, jugée trop onéreuse au coût de 10.5 cents/kWh et, tout récemment, pour les mêmes raisons, il a abandonné les projets d’achat d’énergie de six mini-centrales hydroélectriques à 8 cents/kWh (83 MW). Cependant, le PQ ne semble pas enclin à considérer l’abandon de l’appel d’offre de 700MW d’électricité éolienne prévu pour cette année, dont les coûts seront d’environ 11 cents/kWh.

Pourtant, en février dernier, la ministre Martine Ouellette semblait le remettre en question (ici), constatant que cet appel d’offre allait causer d’énormes pertes financières au gouvernement. Les chiffres sont pourtant éloquents : le Québec n’a pas besoin de cette électricité, le coût actuel de l’éolien est d’environ 9.7 cents/kWh (voir ceci) et le prix sur le marché américain est de 4.5 cent/kWh. Hydro-Québec perd présentement de l’argent sur son portefeuille éolien et les contrats sur les 700MW additionnels ne seront qu’une grosse pelletée d’argent de plus dans le foyer, d’autant plus que le méga-project hydroélectrique la Romaine arrivera en production dans quelques années.

  (suite…)

Read Full Post »