Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Économie’ Category

20160723_EBD001_0

En août dernier, le magazine The Economist a débuté une série de 6 articles sur de grandes idées économiques par un article sur « Le marché des citrons », par George Akerlof, dont le papier fut publié en 1970. Contrairement à ce que son titre suggère, ce papier ne porte pas sur la vente de fruits, mais plutôt sur l’asymétrie d’information en utilisant l’exemple des voitures usagées, qui peuvent parfois être d’excellente qualité (les pêches) ou de piètre qualité (les citrons).

 

Imaginez un marché où 50% des voitures sont des pêches (qui valent $2000) et 50% sont des citrons (qui valent $1000). L’acheteur moyen ne sachant pas si une voiture donnée est une pêche ou un citron, il voudra alors payer le prix moyen, soit $1500. Mais dans ce cas, un vendeur qui souhaite vendre une pêche n’acceptera pas un prix si bas, il retirera donc cette voiture du marché. Pendant ce temps, les détenteurs de citrons seront enclins à les mettre à vendre pour $1500 car cela est supérieur à leur valeur.

Les acheteurs réduiraient alors graduellement le prix qu’ils sont prêt à payer, ce qui accentuerait la tendance (évincement des pêches et augmentation des citrons à vendre). On observerait alors un marché constitué entièrement de citrons et les acheteurs disparaîtraient. C’est ce que l’on appelle un « marché déficient ». Cette déficience serait causée par l’asymétrie d’information entre acheteurs (qui ne savent pas grand-chose quant à la qualité du véhicule offert) et vendeurs (qui en savent davantage sur la qualité du véhicule).

(suite…)

Read Full Post »


EOP_Construction-workers-on-break-legs-feet




Le blogueur Darwin mettait récemment en lumière une étude du Executive Office of the President of the United States (EOP) portant sur la baisse du taux d’activité des hommes de 25 à 54 ans (prime age). Ses conclusions étaient que le gouvernement devrait intervenir davantage dans le marché du travail pour régler ce problème. L’une des questions sous-jacentes à cette étude est : pourquoi les États-Unis affichent-ils un taux d’activité si bas pour les hommes de cette catégorie d’âge comparativement aux autres pays de l’OCDE malgré un marché du travail parmi les plus flexibles?

(suite…)

Read Full Post »

Lisée1

Jean-François Lisée est l’un des candidats à la succession de Pierre-Karl Péladeau à la chefferie du Parti Québécois. Ce journaliste ayant étudié en droit se fait un devoir régulier de démontrer à quel point il ne connaît rien à l’économie et à quel point il est prêt à déformer les faits pour soutenir son idéologie national-socialiste.

 

En 2010, j’avais publié un article au sujet des sornettes qu’il relatait sur son blogue relié au magazine L’Actualité. Il avait alors très mal interprété une étude qu’il citait sur l’impact du secteur pétrolier Albertain sur le secteur manufacturier Québécois (en fait je soupçonne qu’il ne l’avait même pas lue).

 

Plus récemment, sur son blogue de campagne, il mentionnait faussement que le pétrole des sables bitumineux albertains génère quatre fois plus d’émissions de GES que le pétrole conventionnel importé au Québec. En fait, la production de pétrole des mines de sables bitumineux est trois fois plus polluante, mais ce que M. Lisée néglige est que la majorité des GES proviennent de la consommation du pétrole, et non de sa production. Ainsi, le pétrole des sables bitumineux Albertains produit de manière in situ (ce qui représente 80% des réserves) n’est que 5% plus polluant que le pétrole Américain que nous importons. Il y a une énorme différence entre 5% et 300%!

 

Le 22 août dernier, le chroniqueur Pierre-Yves McSween relatait la toute dernière proposition de Jean-François Lisée à l’antenne de l’émission de Paul Arcand (ici). M. Lisée s’engage à mettre sur pied un programme d’accès à la consolidation de dettes garanti par l’État. Cette mesure sans précédent permettrait par exemple à un ménage qui a atteint un ratio d’endettement élevé de consolider jusqu’à $20,000 de dettes auprès de son institution financière, mais dans un prêt garanti par le gouvernement du Québec.

(suite…)

Read Full Post »

Polanyi

“The Great Transformation: The Political and Economic Origins of Our Time”, Karl Polanyi, 1944.

 

Tel que promis dans mon billet concernant le documentaire anti-capitaliste diffusé sur Arte, j’ai fait la lecture de l’aride ouvrage de l’économiste gauchiste Karl Polanyi. En fait, j’aurais pu m’arrêter après la préface de Joseph Stiglitz et l’introduction de Fred Bock, qui résument très bien l’argumentation de Polanyi. Le livre est beaucoup trop long et, comme l’avoue Stiglitz, a plutôt mal vieilli. Ayant été publié vers la fin de la Seconde Guerre Mondiale, le livre reflète les traumatismes de Polanyi suite à la Grande Dépression et la grande guerre qui l’a suivie; l’argumentation est donc construite sur un ton pessimiste.

 

(suite…)

Read Full Post »

monetarism


Voici les paroles que prononça Ben Bernanke en novembre 2002, lors de l’anniversaire de Milton Friedman :

 

« Let me end my talk by abusing slightly my status as an official representative of the Federal Reserve. I would like to say to Milton and Anna [Schwartz, Friedman’s coauthor]: Regarding the Great Depression. You’re right, we did it. We’re very sorry. But thanks to you, we won’t do it again. »

Bernanke faisait référence au fait que selon Friedman & Schwartz, la Grande Dépression des années 1930s a été exacerbée par le manque de d‘intervention de la Federal Reserve à créer de la monnaie pour l’injecter dans l’économie.

 

Quelques années plus tard, suite à la crise financière de 2008, Bernanke est resté fidèle à ces paroles. Il allait orchestrer trois rondes d’assouplissement quantitatif (aka quantitative easing ou QE) qui allait injecter des centaines de milliards de nouvelle monnaie dans le système bancaire. Ces dernières années, plusieurs autres banque centrales du monde ont imité la Fed, incluant la Banque du Japon (en vertu du plan des Abenomics), la Banque d’Angleterre et la Banque Centrale Européenne (en mars 2015). La mise en place d’une telle stratégie montre à quel point le monétarisme est devenu le mode de pensée dominant des banques centrales du monde.

(suite…)

Read Full Post »

Trump1

Le candidat à l’investiture républicaine Donald Trump dispose présentement d’une avance confortable sur ses rivaux, mais occupe aussi une place de choix dans l’espace médiatique. Cependant, si les médias s’efforcent de rapporter ses déclarations les plus incendiaires et maladroites, ils négligent souvent d’analyser l’impact économique de ses propositions. C’est ce que je propose de faire ici.

 

À ce jour, le programme de Trump est incomplet, mais son site web présente tout de même 6 propositions tangibles. Je ne m’attarderai pas à celle sur le deuxième amendement (droit de port d’arme à feu) ni à sa réforme de l’administration des vétérans de guerre. Voici les grandes lignes des quatre autres propositions.

(suite…)

Read Full Post »

Pauvreté1

Lorsque j’ai démarré ce blogue en 2009, l’un des sujets sur lequel je planifiais m’attarder est la pauvreté. Pourquoi certains pays sont si pauvres alors que d’autres sont relativement riches? J’ai alors publié un série d’articles intitulée « Diagnostic Pauvreté » pour explorer la situation de certains pays qui sont très pauvres (Bangladesh), dont la situation s’est détériorée (Brésil, Argentine, Vénézuela) et dont la situation s’est améliorée suite à des réformes (Chili, Nouvelle-Zélande, Suède, Inde, Rwanda, Pologne, Pérou, Singapour). J’ai aussi étudiés les hypothèses émises sur cette question par certains économistes tels qu’Hernando De Soto, Darren Acemoglu & James Robinson et Erik Reinert. Voici les grandes conclusions que j’ai tirées de mes recherches (vous trouverez les liens vers ces articles au bas du présent billet).

(suite…)

Read Full Post »

Older Posts »