Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Économie’ Category

Note: cet article fut initialement publié en janvier 2011.

L’une des plus grandes erreurs de Keynes a été sa mauvaise compréhension de la loi des débouchés de Say. Il avait néanmoins besoin de réfuter Say pour établir sa Théorie Générale basée sur la demande agrégée.

L’économiste français Jean-Baptiste Say (1767-1832) a énoncé cette loi fondamentale pour le capitalisme dans son Traité d’économie politique de 1803 (livre I, chapitre XV). Voici sommairement que cette fameuse loi stipule :

  • Nous vivons dans un monde où les ressources sont limitées, mais où les besoins sont illimités.
  • Si un individu désire se procurer un bien, il doit soit le produire lui-même, soit produire qu’elle chose qu’il pourra échanger contre le bien désiré. Il faut évidemment que le bien produit soit « désirable » pour qu’il trouve preneur.
  • La richesse est créée par la production, et non par la consommation. Ainsi, pour être un consommateur, nous devons d’abord être un producteur. Conséquemment, c’est la quantité produite qui détermine la quantité qui pourra être demandée car plus vous êtes productif, plus vous aurez de revenus pour consommer (autrement dit, l’offre crée sa propre demande).
  • Comment savoir si ce que l’on produit est désirable ou non? Cela est indiqué par le profit (ou la perte) que l’on réalise sur le marché. Le profit va diriger les producteurs vers les activités les plus « désirables » pour les consommateurs.
  • La monnaie joue un rôle d’intermédiaire entre le bien produit et le bien consommé. Il arrive que nous ne dépensions pas tout notre revenu aussitôt que celui-ci est engrangé; c’est ce qui crée de l’épargne. Cette épargne est canalisée par les marchés financiers et le système bancaire vers ceux qui désirent emprunter pour consommer davantage. Les taux d’intérêt agissent tel un mécanisme de coordination entre les épargnants et les emprunteurs et fait en sorte que la quantité consommée soit égale à la quantité produite.
  • En intervenant sur la monnaie, les gouvernements et banques centrales peuvent dérégler le système. En raison de ce débalancement, certains biens seront produits en trop grandes quantités, ce qui générera éventuellement des pertes, des faillites et du chômage.
  • La propriété privée est nécessaire car la libre-disposition du fruit de son travail est un incitatif à produire plus de richesse. En rendant la production moins profitable, l’impôt est fort nuisible à la prospérité et crée des distorsions sur les marchés en réduisant le capital disponible à la production et, par conséquent, la quantité de biens disponibles pour la société.

(suite…)

Publicités

Read Full Post »

Note: cet article fut initialement publié en septembre 2010.

Ce billet fait suite à mes autres billets sur le commerce international publiés ici et ici. Je vous encourage fortement à les revoir.

L’un des grands mythes découlant du keynésianisme est la croyance selon laquelle les déficits de la balance commerciale sont mauvais et qu’il faille agir pour les éradiquer. Pour les néophytes, la balance commerciale est la différence entre les exportations et les importations d’un pays. Lorsque les importations sont plus élevées que les exportations sur une période donnée, la balance commerciale est dîtes en déficit.

(suite…)

Read Full Post »

Note: cet article fut initialement publié en mars 2010.

Selon certaines personnes de l’école keynesienne / néoclassique, les marchés sont médiocres pour allouer les ressources parce qu’ils souffrent de défauts récurrents. Ceux-ci se basent sur la théorie de la concurrence pure et parfaite, et observent que les conditions nécessaires au « bon fonctionnement » d’un marché ne sont jamais réunies.

(suite…)

Read Full Post »

Note: cet article fut initialement publié en janvier 2010.

Plusieurs personnes comprennent bien mal le rôle que l’étalon-or a pu jouer durant la période qui a mené au crash de 1929 et à la Grande Dépression. Certains affirment que plusieurs pays ont davantage souffert parce qu’ils ont tardé à délaisser l’étalon-or. Ce mythe est véhiculé par les néo-keynesiens, qui auraient grand intérêt à rouvrir leurs livres d’histoire.

(suite…)

Read Full Post »






On dit souvent que le capitalisme est un système économique qui favorise la cupidité au détriment des humains et de l’environnement. En fait, le capitalisme n’est qu’un outil de coopération économique entre les humains. Le capitalisme n’a pas de valeurs morales qui lui sont propres, il ne fait que refléter les valeurs humaines, et ces valeurs évoluent dans le temps.

On sait aussi que l’humain n’est pas un homo economicus parfaitement rationnel et motivé à 100% par l’argent, surtout à une époque où les pays développés ont atteint un niveau de richesse sans précédent. Or, le capitalisme est un système tout à fait apte à tenir compte d’aspects intangibles et non-monétaires.

En fait, il existe un moyen de faire en sorte d’introduire de nouvelles valeurs plus « progressistes » dans le capitalisme : l’investissement responsable.

(suite…)

Read Full Post »

 

Robert Reich fut ministre du travail sous la présidence de Clinton. C’est d’ailleurs lui qui a présenté Hillary à Bill alors qu’ils étaient à l’université. Il a aussi été professeur à Harvard et Berkeley. Il a publié plusieurs livres, dont le plus récent « Saving Capitalism », qui a été transposé en documentaire diffusé sur Netflix.

Je pense que Reich est fondamentalement une bonne personne, bien intentionnée, et non un extrémiste dogmatique. Il met le doigt sur plusieurs problèmes importants et dont j’ai déjà traité sur ce blogue, mais certaines de ses autres prises de position sont selon moi mal avisées.

(suite…)

Read Full Post »



On voit sur cette photo le fameux formulaire de déclaration d’impôt de la taille d’une carte postale.


Lors de la campagne présidentielle de 2016, j’avais fait allusion à certains aspects intéressants dans la portion fiscale du programme de Donald Trump. Les Républicains ont récemment présenté un projet de loi au Congrès concernant une réforme fiscale qui serait la plus importante depuis l’ère Reagan. Le Sénat pourrait l’amender au cours des prochains jours, mais voici tout de même les éléments les plus importants de ce projet de loi.

Article connexe: Les Trumponomics…

(suite…)

Read Full Post »

Older Posts »