Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Scotia Financial summit’

Ces deux derniers jours, je me suis rendu à Toronto pour participer au Sommet Financier Scotia. Comme à chaque année, tout le gratin de l’industrie financière était présent, incluant les PDGs des grandes banques canadiennes et des assureurs.

L’événement a cependant débuté sur une note discordieuse, alors que des membres d’un groupe de pression nommé Rainforest Action Network avait infiltré la rencontre et en ont profité pour poser des questions délicates à Gordie Nixon, PDG de la Banque Royale.

« My question is in regards to risk management. I wanted to know, could you tell me what rate of cancer is needed in communities in Alberta before RBC realizes that financing the tar sands is a bad idea? »

M. Nixon a joué le jeu et a très bien répondu à la question, suggérant d’ailleurs aux individus de s’adresser aux gouvernements en charge de la règlementation environnementale plutôt qu’à lui. En  effet, le rôle des banques lors du financement d’un projet est de juger de son rendement économique. La protection de la population est l’une des tâches de l’État, et non des banques. C’est au gouvernement que ces gens devraient d’adresser. Comme si ce genre d’intervention allait changer quelque chose de toute façon; ce n’était pas le bon forum pour ça. Cependant, ils ont réussi à faire parler d’eux: tous les intervenants présents en ont parlé pendant les deux journées du Sommet.

Côté finance, les commentaires ont été fort intéressants, notamment en ce qui regarde les niveau de capital. Présentement, les banques et assureurs ont des niveaux de capital très élevés. Que vont-ils en faire: acquisitions, rachats d’actions, hausses de dividendes? La réponse: rien pour le moment. Ils sont tous en mode statu quo, dans l’attente des nouvelles exigences des autorités règlementaires.  Comme si une règlementation plus sévère allait empêcher les excès!

Chose certaine, les banques canadiennes sont dans une position enviable comparativement à la plupart des banques du monde. Leurs niveaux de capital sont très élevés et l’économie canadienne performe relativement bien. Ce n’est pas pour rien que le Forum Économique Mondial a classé le système bancaire canadien comme étant le plus sain parmi les 133 pays de l’étude.

L’autre chose que les PDGs des banques ont remarqué est que les pertes sur créance ont commencé à ralentir, ce qui est un signe positif concernant la conjoncture économique à venir. Le Québec fait d’ailleurs très bien à ce chapitre, comme l’indiquait encore une fois Louis Vachon, PDG de la Banque Nationale, lequel anticipe que les pertes sur prêts vont plafonner à la mi-2010. Notez qu’à cet égard, la Nationale a un ratio de pertes de 0.32% comparativement à 0.83% pour les 5 grandes banques (troisième trimestre 2009).

 

J’ai trouvé un article faisant référence à l’incident:

http://www.thestar.com/Business/article/696510

Read Full Post »

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 122 autres abonnés