Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘privatisation’ Category

us-health-care-costs

Au cours des dernières décennies, les coûts des soins de santé aux États-Unis ont explosé, augmentant à un rythme nettement supérieur à l’inflation. De nos jours, les États-Unis dépensent le plus en soins de santé en pourcentage de leur PIB et par habitant que n’importe quel autre pays.

 

Cependant, depuis quelques temps, la tendance d’augmentation a commencé à se résorber, si bien que l’an passé, le Congressional Budget Office a significativement réduit ses prévisions quant aux dépenses gouvernementales associées à la santé à travers les programmes Medicare et Medicaid.

 

Quelles sont donc les raisons de ce ralentissement? Serait-ce les effets précoces de la réforme mise en place à travers le Affordable Care Act (aka Obamacare)?

(suite…)

Read Full Post »

Pauline_Petrolia

J’ai récemment reçu un courriel d’un dénommé Serge Charbonneau, rédacteur sur le blogue les7duQuébec.com. Le courriel comprenait sa réaction à l’annonce récente de Pauline Marois concernant l’exploitation du pétrole de l’Île d’Anticosti, ainsi qu’un billet qu’il avait rédigé en février 2011 au sujet de l’entreprise Pétrolia, qui détient les droits d’exploration. Le texte est évidemment d’allégeance socialiste et envoie le lecteur dans une mauvaise direction à plusieurs égards. J’ai donc décidé de rectifier le tir et de lui répondre directement.

 

J’ai recopié son courriel intégralement au bas de ce billet, mais je vous propose de le décortiquer et de lui répondre dans les prochaines lignes. Les phrases en gras/italique sont des extrait de son courriel, lesquels sont suivis de ma réponse à chacun d’eux.

  (suite…)

Read Full Post »

potash mining

Si je vous parle des principales exportations du Canada, vous me parlerez peut-être de pétrole, de gaz naturel, de fer, d’avions et d’automobiles, mais il ne faut pas oublier la potasse! Ce fertilisant est d’une importance capitale dans la chaîne alimentaire mondiale et le Canada est le plus grand producteur de la planète. La production de cette denrée représente 0.5% du PIB et 1.5% des exportations du Canada (selon Avery Shenfeld, ici).

Potash map

Mais qu’est-ce donc que la potasse? Ce sont des sels minéraux qui contiennent du potassium. Les principaux gisements se sont formés alors que des mers intérieures se sont asséchées. Aux 18e et 19e siècles, on en produisait aussi en brûlant du bois et en récoltant les cendres, surtout pour dénuder la terre de façon à la rendre propice à l’agriculture. De nos jours, la production excède les 30 millions de tonnes par année. Ce nutriment est important en agriculture car il améliore la capacité de rétention d’eau du sol, le rendement, la valeur nutritive, le goût, la couleur, la texture et la résistance aux maladies des récoltes. Les plus grands consommateurs sont la Chine, les États-Unis, le Brésil et l’Inde.

(suite…)

Read Full Post »

 government_solutions

Depuis les débuts de mon blogue en 2009, j’ai relaté un bon nombre d’exemples de choses pour lesquelles nous n’avons pas besoin du gouvernement dans la société, mais qui sont tout de même sous l’égide des fonctionnaires en ce moment. En voici 19 exemples. Y en a-t-il d’autres qui vous viennent à l’esprit?

Nous n’avons pas besoin du gouvernement pour….

  (suite…)

Read Full Post »

blue_container_153192929_std

Pour beaucoup de gens, l’un des rôles du gouvernement est de déterminer et imposer les standards techniques, sans quoi des technologies incompatibles sèmeraient le chaos, ce qui freinerait le développement économique. Imaginez par exemple un train ne pouvant plus poursuivre sa route parce que les rails de la section suivante sont plus larges. Faut-il que le gouvernement intervienne pour que chaque opérateur utilise des rails de la même largeur?

Le but de la standardisation est d’assurer la compatibilité, l’interopérabilité, la sécurité et la qualité des technologies. Elle consiste en une solution aux problèmes de coordination entre différents agents, qui en bénéficient mutuellement en prenant des décisions concertées. En ce sens, les entrepreneurs ont un incitatif économique à coordonner leurs spécifications techniques sur un standard commun.

(suite…)

Read Full Post »

Est-ce que l’intervention du gouvernement est nécessaire pour le développement des routes? Aux dires de certains, sans intervention gouvernementale en la matière, nous ne bénéficierions que de très peu de routes et celles-ci coûteraient plus cher.

En fait, l’exemple des États-Unis du 19e siècle nous prouve que ce n’est pas le cas. On pourrait même en dire autant de l’Angleterre du 18e siècle, où le gouvernement a complètement échoué à développer un système de route adéquat. Ce sont des entreprises privées, les « private turnpike companies », qui ont développé, à partir de 1706, le système routier qui a permit la révolution industrielle.

(suite…)

Read Full Post »

         Wireless - antenna 

Au rayon des fiascos gouvernementaux récents, on ne peut passer à côté de l’interventionnisme du gouvernement fédéral conservateur sur le marché de la téléphonie sans-fil. La stratégie politique était simple : en favorisant la concurrence, on ferait baisser la facture de sans-fil des Canadiens et on créerait des emplois, ce qui mousserait la popularité du Parti Conservateur et serait une bonne manière de démontrer que le « libre-marché » est bon pour la population. Le problème est que pour arriver à ses fins, le gouvernement a adopté un comportement anti-capitaliste on-ne-peut plus éloigné de ce qu’est vraiment le libre-marché, avec un résultat médiocre. En fait, cette croisade pour faire baisser les prix des communications cellulaires est en train de tourner en véritable farce.

  (suite…)

Read Full Post »

Récemment, Paul Krugman soulignait sur son blogue que les coûts de Médicare et Médicaid étaient beaucoup plus bas que les coûts des assureurs privés (voir Ku & Broaddus 2008). Il est d’ailleurs bien documenté que les coûts d’administration des assureurs privés sont plus élevés aux États-Unis comparativement au Canada, où l’assurance-santé est dominée par le gouvernement (voir Woolhandler 2003). La raison est que les assureurs privés ont des coûts pour la souscription, la tarification et pour le marketing que les assureurs publics n’ont pas et aussi parce que les assureurs publics récoltent des économies d’échelle et ont un plus grand pouvoir de négociation avec les hôpitaux. Finalement, il ne faut pas oublier que les assureurs privés tentent de dégager une marge de profit.

 Pour Krugman et la gauche, ceci est une preuve accablante que parfois, le public fait mieux que le privé. Krugman écrivait d’ailleurs : “Here, the private sector does it worse.”

  (suite…)

Read Full Post »

Le cauchemard de Pétrolia

Pétrolia est une entreprise Québécoise fondée en 2002 par André Proulx et dont le siège social est à Rimouski en Gaspésie. Pour répondre à Pauline Marois et au maire de Gaspé, Pétrolia est détenue à 11.2% par la Caisse de Dépôts et Placements du Québec, à 10.4% par Ressources Québec (jadis Investissement Québec), à près de 7% par le fondateur André Proulx et sa famille (des Gaspésiens pure laine que je connais bien) et à 6.4% par Pilatus Energy (une entreprise Suisse). Par ailleurs, les fonds mutuels du Groupe Investors, une entreprise de Winnipeg dont le fonds d’actions québécoises est géré à Montréal par des québécois (que je connais bien aussi), détiennent une bonne position dans Pétrolia, lesquels fonds sont majoritairement détenus par des Canadiens et des Québécois qui épargnent pour leur retraite. On peut supposer que la majorité des autres actions sont détenues par des petits investisseurs Québécois. Ainsi, Pétrolia est une entreprise d’intérêts majoritairement québécois.

(suite…)

Read Full Post »

Selon Fredrik Segerfeldt, il y a environ 1.1 milliard de personnes qui n’ont pas accès à de l’eau potable à travers le monde. Cette pénurie causerait environ 12 millions de morts annuellement. Comme l’eau est essentielle à l’agriculture, les pénuries d’eau engendrent aussi des pénuries de nourriture, ce qui cause la malnutrition. Dans certaines régions du monde, des gens (souvent femmes et enfants) passent une bonne partie de leur journée à quérir et transporter de l’eau, marchant plusieurs kilomètres, ce qui les empêche de travailler et/ou d’aller à l’école. Souvent, les pauvres qui n’ont pas accès au réseau d’aqueduc achète leur eau de vendeurs informels itinérants et paient beaucoup plus cher. Par exemple, à Port-au-Prince, l’eau coûte environ $1 par mètre cube sur le réseau, alors que les vendeurs informels la vendent $10 par mètre cube.

Non seulement ils paient plus cher pour leur eau, mais en plus ils perdent de précieux revenus de travail à chaque jour à la transporter : un coût très élevé. Cette situation les enchaîne à un état de pauvreté récurrent. Donc, ces gens manquent d’eau parce qu’ils sont pauvres et sont pauvres parce qu’ils manquent d’eau : un véritable cercle vicieux.

(suite…)

Read Full Post »

Older Posts »

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 113 autres abonnés