Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for 29 avril 2011

Dans le cadre des élections fédérales canadiennes qui auront lieu bientôt, j’analyse les programmes des quatre principaux partis politiques. La partie 1 traitait du PLC. La partie 2 traitait du NPD. La partie 3 traitait du Bloc. La partie 4 traitait du PCC. La partie 5 en fait la conclusion.

Quel est l’enjeu de cette élection? Ne cherchez pas, il n’y en a aucun! Ce n’est qu’une tentative opportuniste de la part des parti gauchistes de s’approprier quelques sièges supplémentaires en promettant de dépenser l’argent des contribuables pour acheter les votes de certains groupes.

Le PLC et le NPD souhaitent tous deux dépenser des sommes importantes pour les soins à domicile et les aidants naturels ainsi que pour créer de nouvelles places en garderies et financer les études post-secondaires et préscolaires. Ces deux partis proposent de s’ingérer substantiellement dans les compétences provinciales, ce qui n’est pas souhaitable. Ils sont rejoints par le Bloc en ce qui a trait à l’augmentation du supplément de revenu garanti pour les aînés, l’éducation des autochtones, le logement abordable, l’équité salariale au fédéral, les rénovations éco-énergétiques, le financement d’énergies renouvelables, le système cap-and-trade pour les GES, l’augmentation de l’aide internationale et l’augmentation des impôts des entreprises.

Les politiques spécifiques au NPD sont l’augmentation des allocations familiales, un crédit d’impôt aux PMEs, la lutte aux intérêts sur cartes de crédit et aux frais bancaires, la prévention du crime, le financement du transport en commun ainsi que de diverses initiatives écologiques. Le NPD est de loin le parti le plus dépensier et n’atteindra certainement pas l’équilibre budgétaire, même en haussant les impôts.

Les fers de lance du Bloc sont l’aide aux agriculteurs, bûcherons et pêcheurs, les subventions aux entreprises (aéronautique), le financement des artistes et de la culture, l’aide aux anciens combattants, la voiture électrique, le biocarburant et le programme éco-auto ainsi qu’une surcharge d’impôt aux plus riches. Le Bloc et le NPD voudraient abolir le Sénat, alors que le Bloc, le NPD et le PCC voudraient verser $2.2 milliard au Québec pour l’harmonisation de sa taxe de vente.

Le Parti Conservateur quant à lui propose plutôt de réduire le fardeau fiscal des canadiens et de réduire graduellement les dépenses de l ‘État de $4 milliard en 4 ans, tout en respectant les compétences des provinces. Il propose aussi d’abolir le registre des armes à feu. C’est évidemment sur ce parti que s’arrête ma recommandation de vote, celui-ci ayant de loin le programme le plus viable pour le Canada.

(suite…)

Read Full Post »

Dans le cadre des élections fédérales canadiennes qui auront lieu bientôt, j’analyse les programmes des quatre principaux partis politiques. La partie 1 traitait du PLC. La partie 2 traitait du NPD. La partie 3 traitait du Bloc. La partie 4 traite du PCC.

Le programme du Parti Conservateur comporte 77 pages et commence par relater que le Canada a traversé la pire récession depuis la Grande Dépression. Pendant celle-ci, l’économie canadienne a fait beaucoup mieux celle de plusieurs autres pays, incluant les États-Unis, et depuis, le Canada a repris plus d’emploi qu’il n’en a perdu durant la récession. Cependant, ce que M. Harper néglige de mentionner est que la plupart de ces emplois ont été créés dans l’industrie de la construction. En injectant $75 milliard dans la SCHL durant la crise, une subvention directe aux banques en passant, en conjonction avec une politique monétaire expansionniste (bas taux d’intérêt), il a engendré un boum immobilier qui pourrait bien ne pas être soutenable à moyen et long terme. En somme, le programme du PCC est relativement intéressant car il propose de réduire le fardeau fiscal des canadiens, de réduire les dépenses de l’État, tout en ne s’ingérant pas davantage dans les compétences des provinces.

(suite…)

Read Full Post »

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 119 autres abonnés