Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for 13 août 2009

 Un article paru sur Cyberpress présente les résultats d’un sondage de la firme Nanos Research, mandatée par la Coalition Canadienne de la Santé (CCS), démontrant que 88% des Québécois appuient le régime de santé public.

http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/sante/200908/12/01-892013-les-canadiens-appuient-massivement-le-systeme-de-sante-public.php

Cela démontre à quel point nous sommes loins de faire des progrès en ce qui a trait à la privatisation de notre système de santé. Il est décourageant de constater que, malgré les couloirs bondés de malades, les urgences qui débordent et les gens qui meurent sur d’interminables listes d’attente, les gens ne soient davantage ouverts au changement.

C’est tout simplement parce que les gens ont peur des impacts que cela pourraient avoir, notamment de se voir refuser des soins par manque d’argent. Cette peur est bien alimentée par plusieurs, dont la CCS, qui brandissent l’effrayant spectre d’un système de santé à l’Américaine, « centré sur les profits » et qui laisse les pauvres mourir devant les portes des hôpitaux.

Il n’est donc pas surprenant de constater l’inaction des politiciens au pouvoir à l’égard de la santé. Même s’ils avaient de la volonté, ils n’ont clairement pas l’appui du public quant à l’augmentation du privé dans la santé. Alors pourquoi risquer de perdre des votes alors que le statu quo est si confortable?

D’autre part, il ne faut pas oublier que le système de santé public est une forme de redistribution de richesse. Il est financé avec les impôts, alors que 40% de la population n’en paie pas. Donc, la privatisation du système aurait un impact négatif sur le revenu disponible d’une grande partie de la population, qui bénéficie de soins gratuits sans payer d’impôts. C’est pourquoi je persiste à dire que, pour ses premiers pas vers la privatisation de la santé, l’État devra garantir l’universalité des soins et y aller de façon très graduelle (i.e. commencer par un système à deux vitesses), sans quoi l’opposition de la population sera trop grande.

Pour ma part, je compte davantage sur la recherche du profit, pour m’assurer des soins de santé de qualité, plutôt que sur le bon-vouloir des fonctionnaires. Quant au système de santé à l’américaine, ces chiffres publiés sur le blogue Antagoniste parlent d’eux-mêmes:

 sante110809

http://www.antagoniste.net/?p=6251

Read Full Post »

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 122 autres abonnés