Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for 6 août 2009

C’est dans une usine de véhicules récréatifs récemment fermée en raison de la récession que le président a fait un discours hier, annonçant que le gouvernement allait verser $2.4 milliards en subventions pour stimuler la recherche et la production de véhicules hybrides. M. Obama a dit qu’il ne veut pas importer de véhicules hybrides, il veut qu’ils soient fabriqués ici en Amérique.

 Le gouvernement n’a pas appris sa leçon suite au désastre subventionné qu’a été l’éthanol? Il refait encore la même erreur en imposant au marché une solution technologique, qui pourrait bien ne pas être la bonne. Et il le fait avec l’argent des contribuables en plus; utilisant le réchauffement climatique pour aider à se justifier.

Même si les américains se mettent à produire des hybrides, ils ne pourront jamais rivaliser avec les coûts de production des Asiatiques. Ils auront perpétuellement besoin de subventions, crédits d’impôts et, qui sait, tarifs douaniers, pour être compétitifs. Si le Big 3 ne produit pas de véhicules hybrides présentement, c’est parce que ce n’est pas rentable. GM avait vendu plusieurs EV1 il y a quelques années. La demande était ahurissante, mais GM n’a pas poursuivi le projet parce que même si la voiture se vendait à un prix exhorbitant, GM ne faisait pas de profit en vendant ces véhicules. GM a même détruit tous les prototypes, même si plusieurs acheteurs étaient prêts à payer le gros prix pour les acquérir!

Les gens ont souvent reproché au Big 3 de ne pas produire les bons véhicules moins énergivore et que  c’est ce qui a mené la compagnie en faillite. C’est totalement faux. La voiture compacte la plus vendue en Europe ces dernières années est la Opel Aastra, produite par GM. Pourquoi est-ce que GM ne l’a pas importée en Amérique (sauf en 2008 sous la marque Saturn)? Parce qu’il n’y avait pas de demande pour ce type de véhicule aux États-Unis! Les gens voulaient des VUS et donc le Big3 a produit des VUS pour répondre à la demande. Ce qui a tué le Big3 sont des avantages sociaux exhorbitants arrachés par des syndicats voraces, jumelée à une baisse de la demande véhicules dans leur marché principal: les États-Unis.

 Le gouvernement doit laisser le marché suivre son cours et laisser la population décider du moyen le plus efficace pour se déplacer. Si cette solution s’avère être la voiture hybride, la quête du profit se chargera de satisfaire les besoins de la population.  Et si seuls les Chinois, les Coréens et les Taiwannais peuvent produire des hybrides à un coût raisonnable, nous aurons qu’à les importer de là et utiliser nos ressources à autre escient. Si M. Obama tient à préserver l’avantage technologique des États-Unis, il n’a qu’à améliorer l’accès à l’éducation et la qualité de celui-ci.

 http://www.wthr.com/Global/story.asp?S=10849863&nav=9Tai

Read Full Post »

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 118 autres abonnés